Que mange-t-on en Egypte ?

SPÉCIALITÉS 
Les plats :
- le foul : plat national et principal composant du premier repas de la journée. Préparation à base de fèves bouillies, d'huile et d'ail, arrosée de citron et saupoudrée de cumin. Elle est souvent accompagnée de tahina (crème de sésame) et peut être servi en sandwich
- la taameya : pâte de fève pilées avec de l'ail, de la coriandre et des herbes aromatiques, frite en boulettes et servi le plus souvent en sandwich, est appelé falafel
- Chaouarma : viande de mouton ou de poule émincée, marinée et grillée au tournebroche, servi dans un petit pain avec un peu de salade, de tomates et de tahina
- Le kochari, dont on reconnaît les échoppes aux grandes marmites de cuivre débordantes de riz et de nouilles. Il s'agit en effet d'un mélange de macaronis, de riz brun, de lentilles et de pois chiches entiers, le tout arrosé d'une sauce piquante à la tomate et agrémenté de petits oignons frits et de jus de citron
- les macaroni-béchamel : gratin de pâtes à la béchamel
- Les fatir : sorte de pizza faite de pâte feuilletée que le cuisinier fait tournoyer au-dessus de sa tête pour l'étendre, avant de la garnir d'ingrédients, salés ou sucrés. Dans les fatatir (lieu où l'on sert les fatir) sont exposées les garnitures : oignons, tomates, olives, poivron, fromage, oeuf, thon, viande hachée ou basterma (pastrami), mais aussi sucre, miel, confiture, noix de coco, noisettes, raisins secs, pistaches, chocolat
- La fatta : agneau bouilli et pain noir, assaisonnés d'ail, de citron et de tomate et recouverts de riz. Plat très prisé les jours de fête
- Le riz au lait
- Babaghanoug : purée d'aubergines
- Les soupes : en Egypte, elle sont très épaisses et constituent les éléments phares de la cuisine égyptienne, notamment la soupe aux lentilles
- Le gibna beyda ("fromage blanc ») – un fromage blanc, frais, souvent très salé qui ressemble à la feta

– Le gibna roumi ("fromage romain », c'est-à-dire "occidental »), pâte cuite dure de couleur jaune.

Les desserts :
- La basboussa : gâteau de semoule dégoulinant de miel, délicieux avec un yaourt
- La baqlaoua : feuilleté garni de noix et de miel
- La konafa : gâteau de vermicelles fourré de pâte de pistaches et de noisettes
- La mahallabiya : crème légère à base de farine de riz, parfumée à la fleur d'oranger et saupoudrée de pistaches, et à l'onctueux roz bil-laban, le riz au lait.

_ Le Omm Ali ("la mère d'Ali ») : fin feuilleté arrosé de lait chaud parfumé à la cannelle et saupoudré de noix de coco, d'amandes, de pistaches et de raisins secs
- La bellila : blé bouilli dans du lait chaud agrémenté de noix de coco râpée et de raisins secs.

PRODUITS DU TERROIR 
La gastronomie n'est pas le point fort de l'Egypte. Inspirée principalement des cuisines syro-libanaise, turque et grecque, sa cuisine se révèle simple, peu variée et moins raffinée que celles de ses voisins d'Orient ou du Maghreb.

BOISSONS 
- Le thé (chay) : servi dans des petits verres, il est très fort. Il est en effet préparé en faisant bouillir directement les feuilles de thé dans l'eau, ce qui donne une infusion de couleur noire, chargée en tanin. Une fois servi, il faut attendre que les feuilles retombent au fond du verre
- Le café (ahoua) : servi dans des tasses ou des verres, c'est un café turc très fort, parfois parfumé à la cardamome. Le café moulu est mélangé à l'eau bouillante puis remué avant que la cafetière soit à nouveau placée sur le feu, une ou deux fois, jusqu'à ce que le café commence à « monter » ; puis on retire la cafetière du feu et le contenu est versé dans les tasses... tout un art
- Le karkadé : infusion de fleurs d'hibiscus, de couleur rouge foncé, est pour ainsi dire la troisième boisson nationale. Toujours très sucré, surmonté d'une épaisse mousse rosée lorsqu'il est bien frappé, le karkadé garde cependant sa saveur acidulée et se révèle très désaltérant, qu'on le boive chaud ou froid. Il est surtout très répandu à Louxor et à Assouan, où l'on trouve des montagnes de fleurs séchées dans les souks
- SAHLEB : mélange crémeux de lait chaud épaissi à la maïzena, très nourrissant, saupoudré de cannelle, de poudre de noisette et de noix de coco râpée
- La bière (bira) existait déjà du temps des pharaons. Brassée au Caire depuis plus de cent ans, la Stella est une bière blonde légère. La seconde bière nationale, la Saqqarah, est un peu plus chère et légèrement meilleure.

Source Géo